Vivre ensemble, cap ou pas cap ? (communiqué de presse de l’ASPH, FPS, ...)

(Source : ASPH)

« Le phénomène n’a pas pu vous échapper. Depuis quelques mois, de nombreuses sociétés privées mettent à disposition des trottinettes électriques dans Bruxelles.
L’engouement est réel et répond à un besoin du citoyen : multiplier les possibilités de se déplacer en toute facilité et sans polluer. La mise en pratique sur l’espace public de cette initiative tout à fait louable révèle de nombreux dangers, dont le mode de stationnement des trottinettes. De nombreux accidents ont déjà été déplorés.
Le gouvernement bruxellois a légiféré. Les sociétés existantes ont jusqu’au premier septembre 2019 pour demander l’obtention d’une licence qui implique, entre autres, de veiller à ce que les trottinettes ne gênent pas le passage des piétons.

Les trottinettes mal garées mettent un certain nombre de personnes en difficulté voire en danger les personnes à mobilité réduite. Qui sont-elles ? Des personnes malvoyantes, aveugles, âgées, avec une poussette, de nombreux sacs dans les bras, des béquilles, un handicap mental, une voiturette, en surcharge pondérale, un handicap moteur ou sensoriel, ... »

>>> Lire le communiqué de presse (PDF)

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl