Léa Bayekula devient ambassadrice de Handicap International

Léa Bayekula est une jeune parathlète Bruxelloise de 26 ans. Elle évolue au Royal White Star Athletic. Ce club d’athlétisme, basé à Woluwé-Saint-Lambert, croit en elle et la pousse à réaliser son rêve : participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2021.

Atteinte d’une malformation de la moelle épinière, Léa n’a pas usage de ses jambes. C’est donc à la force de ses bras et de son mental qu’elle se bat et s’entraine pour atteindre la plus prestigieuse des compétitions.

Après avoir soutenu la dernière campagne de Handicap International #WeMoveTogether, c’est tout naturellement que la jeune athlète a accepté de devenir ambassadrice de l’ONG. « Je suis très contente de continuer à soutenir Handicap International. Ça a toujours été un rêve pour moi d’être un modèle pour les personnes qui n’y croient plus ou qui veulent avancer. »

« J’ai la chance d’avoir accès aux appareillages orthopédiques. C’est la raison pour laquelle il me tient à cœur de soutenir Handicap International pour que les enfants porteurs de handicap puissent à leur tour se sentir comme les autres dans la société. »

Durant son enfance, Léa a été victime de discriminations à l’école. « À la gymnastique, j’étais tout le temps envoyée sur le banc. Je savais que j’étais capable de faire les exercices mais on me disait que je n’y arriverais pas à cause de mon handicap. J’ai décidé de faire de mon handicap une force. Je veux être un modèle pour faire comprendre à d’autres qu’ils peuvent aussi y arriver. »

(Source : Communiqué de presse diffusé par Handicap International)

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl