Dysraphies spinales fermées, avec masse sous-cutanée

On les désigne également sous le vocable de spinas bifidas épidermisés, avec tumeur.

La lipomyéloméningocèle

La lipomyéloméningocèle est la saillie d’un tissu gras anormal à travers une anomalie du bas de la colonne vertébrale. Le dommage causé aux nerfs peut survenir soit par compression des nerfs par la masse de tissu gras, soit par le développement anormal de la moelle épinière. Les symptômes les plus fréquents sont :
- présence d’une masse de tissu gras recouverte de peau dans la région des fesses ou dans le bas de la colonne vertébrale ;
- apparition de troubles sphinctériens (problème d’incontinence sphinctérienne, urinaire et/ou fécale).
- faiblesse musculaire dans les muscles des jambes ou une altération de la démarche ;
- déformation des pieds (pieds bots) ;
- perte de sensibilité, par plaques, dans les jambes et/ou dans les pieds et la sphère urogénitale ;
- troubles du trophisme (oèdème, cyanose, hypothermie des extrémités, ...) ;
- douleurs au dos.

La méningocèle

Dans le cas d’une méningocèle pure, le sac herniaire contient « seulement » les tissus qui recouvrent le canal de la moelle épinière (méninges) et le liquide céphalo-rachidien. La moelle demeure à l’intérieur du canal rachidien, causant moins de dommage aux nerfs. En général, les conséquences, semblables à celles de la lipomyéloméningocèle, sont donc moins graves qu’en cas de myéloméningocèle (incontinences, déficits moteurs, sensitifs, trophiques, de degré et fréquence variables). La méningocèle est la forme la moins fréquente de spina bifida.

Retour | Page suivante

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl